Pour sortir du prisme réducteur de « Centre de coûts », nombre de DSI souhaitent se positionner en tant que « Business Unit » à part entière au sein de l’entreprise.

Un tel positionnement nécessite de clarifier un ensemble de sujets structurant le « business model » de la DSI :

 

  • Qui sont les clients de la DSI ?
  • Quelles sont les offres de valeur à destination des clients ?
  • Comment sont gérées les relations avec les clients ?
  • Quelles sont les ressources et les activités clés de la DSI ?
  • Quelle est la structure de coûts de la DSI et quel est son modèle de revenus ?

 

La structuration d’un « business model » d’une DSI nécessite de prendre en compte les différentes questions posées ci-dessus.

Un cadre d’analyse proposé par le CIGREF

Dans le prolongement du « modèle d’analyse et de benchmarking des coûts », adopté aujourd’hui par de très nombreuses DSI, le CIGREF a souhaité proposer un cadre d’analyse pour la structuration du « modèle économique » d’une DSI selon les 9 blocs décrits dans l’ouvrage «Business Model Generation » d’Alexander Osterwalder et Yves Pigneur (Edition Strategyzer series).

 

  • PC : Les partenaires, réseau de fournisseurs ou tout autre acteur grâce auxquels le modèle économique peut fonctionner
  • AC : les tâches que la DSI réalise pour assurer son fonctionnement et mener ses projets
  • RES : les ressources clés sont les actifs requis pour que le modèle économique fonctionne
  • PV : les propositions de valeur qui correspondent aux combinaisons de service qui créent de la valeur
  • RC : les types de relation que la DSI établit avec ses clients
  • CX : les canaux de communication entre la DSI et ses clients
  • SC : les groupes d’individus ou organisations (direction, entité, filiale…) que cible la DSI
  • C€ : la description de l’ensemble des coûts inhérents au modèle économique (ce bloc s’appuie directement sur le modèle d’analyse et de benchmarking du CIGREF)
  • R€ : la facturation des services que la DSI met à disposition de ses clients.

 

Un groupe de travail s’est réuni tout au long de l’année 2015 pour proposer, d’une part, un état des lieux pour chaque bloc d’analyse du « business model » et, d’autre part, une check list des questions à se poser au niveau de chacun des blocs.

DSI modèle économique

Structuration du « business model » d’une DSI en 9 blocs

 

Le livrable du groupe de travail CIGREF n’a pas pour ambition d’apporter des réponses sur chacun des blocs mais plutôt de fournir un canevas permettant de passer en revue les différentes questions à se poser (http://www.cigref.fr/rapport-cigref-modele-economique-de-la-dsi).

Un cadre cohérent avec le modèle d’analyse et benchmarking des coûts informatiques

Les travaux menés s’inscrivent naturellement en cohérence avec le « modèle d’analyse et de benchmarking des coûts informatiques » qui constitue la pierre angulaire des blocs « Structure de coûts » et « Activités clés ».

Le cadre proposé par le CIGREF pour structurer le « business model » d’une DSI s’applique, de ce fait, particulièrement bien aux organisations qui ont déjà déployé un modèle de coûts à l’aide du référentiel CIGREF.

Un outil d’aide à la réflexion stratégique pour les DSI

Cost House s’appuie sur ces travaux et ce référentiel pour aider les DSI à évaluer leur maturité sur les différents thèmes et identifier des axes de progrès sur l’ensemble de la chaîne de valeur du SI en se posant des questions telles que :

 

  • Mon business model est-il cohérent ?
  • Quelles sont mes alternatives ?
  • Comment justifier plus de ressources financières ?
  • Comment réduire ou traiter autrement des activités non stratégiques ?
  • Comment identifier / rechercher des nouveaux clients ?
  • Comment changer la relation avec les partenaires de la DSI ?
  • Etc