Aller plus loin que les approches classiques de benchmark « boîte noire » …

Le pilotage de la performance économique passe par trois étapes : la mesure, le benchmark et l’action, et toutes sont complexes. Disposer d’une mesure pertinente des coûts, qui permette de construire une analyse concrète (notamment par les équipes opérationnelles) ainsi que de se positionner par rapport aux bonnes pratiques est une condition essentielle à l’identification de leviers d’actions adaptés.

Depuis plus de 10 ans, la conviction de Cost House est que la mise en œuvre de modèles de costing passe par deux fondamentaux : une méthode et un référentiel. La méthode « Activity Based Costing » s’impose aujourd’hui comme l’approche qui permet de réconcilier les coûts avec la vision opérationnelle dans les organisations. Un modèle ABC permet de diffuser l’information économique auprès des équipes, sur le terrain, en supprimant la barrière de complexité que représente généralement le vocabulaire financier. Les référentiels sont des modèles d’activités partagés par des professionnels, qui s’imposent comme « standard ». L’utilisation d’un référentiel permet de capitaliser sur la réflexion partagée par de nombreuses entreprises, puis de partager de l’information économique (benchmark) avec un cadre commun.
Concrètement, les équipes Cost House ont contribué à la construction de nombreux référentiels :

 

Modèle d’analyse et de benchmarking des coûts informatiques du CIGREF (2006, 2009, 2014)
Modèle Modèle UDA d’analyse et de calcul des coûts marketing & communication (2010)
Référentiel de calcul des coûts de la relation client AFRC (2011)
Modèle de coûts et de benchmark des fonctions transverses DFCG (2015)

 

Cette vision est en totale rupture avec les pratiques du marché : l’approche de modèle de coût public (« Open Costing Model ») s’oppose à une longue tradition d’approche de benchmarking en « boîte noire », qui répond de moins en moins aux attentes des entreprises : rapports trop généraux, pas de lien avec les réalités opérationnelles des organisations, pas de compréhension des leviers potentiels à actionner, recommandations qui s’imposent de façon arbitraire, etc.
Cost House a démontré, notamment avec son groupe de benchmark sur les systèmes d’information, qu’une approche transparente de l’analyse et du benchmark des coûts rend possible une analyse « technico-économique » des coûts, des échanges directs entre les entreprises sur leurs pratiques et leurs contraintes, et ce faisant apporte une valeur ajoutée inédite pour les entreprises qui s’engagent dans une telle démarche.

 

Pour mémoire :

Le CIGREF, réseau de Grandes Entreprises, est une association créée en 1970. Il regroupe plus de 130 grandes entreprises et organismes français dans tous les secteurs d’activité (banque, assurance, énergie, distribution, industrie, services…). Le CIGREF a pour mission de « promouvoir la culture numérique comme source d’innovation et de performance ».
http://www.cigref.fr/wp/wp-content/uploads/2014/11/Modele-analyse-benchmarking-couts-informatiques-CIGREF.pdf

L’Union des annonceurs (UDA), a été fondée en 1916. Elle est, en France, l’organisation représentative des annonceurs : entreprises, collectivités ou organismes qui recourent aux différentes techniques de communication pour promouvoir leur notoriété, leur image, leurs produits ou leurs services.
http://www.uda.fr/chiffres-et-documents/publications/marketing

L’Association Française de la Relation Client (AFRC) est l’association de référence qui fédère et rassemble les professionnels de la Relation Client autour du partage d’expertises.
http://www.afrc.org/iso_album/referentiel_afrc_-_cost_house_%282%29.pdf

La DFCG est une association de professionnels – Directeurs Financiers et/ou Directeurs de Contrôle de Gestion d’entreprises privées ou publiques (85 %). Des enseignants et des conseils d’entreprises dans les domaines de la gestion, des finances et des systèmes d’information en sont également membres (15 %). L’Association compte quelque 3 000 membres répartis dans tous les secteurs économiques et géographiques du pays. La DFCG regroupe toutes les tailles d’entreprises, depuis la PME jusqu’aux grands groupes internationaux