Le ROIC (Return on Invested Capital) permet de mesurer le retour sur les capitaux investis, soit en termes d’analyse comparative de la performance économique de plusieurs entreprises, soit en termes de création de valeur par une entreprise.

La définition formelle du ROIC (ROIC = MOP / (BFR + Immos) peut sembler quelque peu absconse mais le schéma ci-dessous permet de l’éclairer de façon concrète :

 

ROIC schéma

 

Pour mesurer la contribution à la valeur de l’entreprise grâce au ROIC, on s’intéresse d’abord à la marge dégagée par les activités opérationnelles de l’entreprise (en excluant donc, par exemple, les résultats purement financiers de l’entreprise). On positionne donc la marge opérationnelle (MOP) au numérateur du ratio.

On compare ensuite, au dénominateur, cette marge opérationnelle à l’argent nécessaire pour conduire les opérations correspondantes :

 

  • Il a, d’une part, fallu investir dans des moyens de production ce qui se traduit par la valeur de immobilisations au bilan.
  • Il faut, d’autre part, financer le fonctionnement quotidien de l’entreprise ce qui se représente par le besoin en fonds de roulement (BFR).

 

La comparaison du ROIC de différentes entreprises permet ainsi d’identifier celles qui génèrent le plus fort retour sur les capitaux investis.