Stanislas LACROIX PDG ALDES

Stanislas LACROIX, PDG d’Aldes

 

Bonjour, pouvez-vous nous présenter rapidement Aldes ?

Aldes conçoit, produit et vend des solutions pour améliorer la qualité de l’air, le confort thermique et la sécurité. Nous sommes présents à l’international sur le marché de la construction neuve ou de la rénovation, auprès des particuliers ou dans le tertiaire.

Le groupe Aldes est aujourd’hui un acteur majeur dans plusieurs grands domaines d’activités comme la ventilation (VMC simple autoréglable et hygroréglable, VMC double flux…), le Chauffage/Rafraîchissement/Eau Chaude Sanitaire (systèmes multi-fonctions, pompes à chaleur…), fort de 1400 collaborateurs et réalisant près de 245 M€ de chiffre d’affaires.

Dans quel contexte avez-vous rencontré Cost House ?

Nous avons lancé en début d’année une réflexion pour définir le plan industriel du groupe à 5 ans. Nous avons d’abord travaillé en interne avec mon équipe dirigeante, pour identifier les axes clés de notre développement. Nous avons alors souhaité nous appuyer sur un avis externe d’experts pour compléter les options envisagées et mesurer leurs impacts pour le groupe, notamment sur les coûts de structure et logistiques.

Nous avons donc consulté plusieurs cabinets de conseil spécialisés. Nous avons choisi Cost House, qui propose une approche très différente des autres, offrant de nouvelles clés de lecture et d’analyse par rapport aux standards du marché et aux travaux déjà menés en interne. Cette approche s’appuie sur des simulations numériques d’évolution des coûts liée aux divers scenarii envisagés. Nous étions, reconnaissons-le, quelque peu intrigués par cette approche par les coûts, si différente, dont nous nous demandions si elle permettrait d’identifier et de traiter les sujets sensibles, mais aussi très intéressés de pouvoir nous appuyer sur des éléments chiffrés allant au-delà du simple « ressenti » et des grands principes théoriques.

Comment le projet s’est-il déroulé et quelle a été l’implication de Cost House dans le projet ?

Le projet a été mené en 3 temps :

 

  • une phase d’exploration d’abord,
  • puis une phase itérative de construction des scenarii
  • et une phase d’analyse des résultats et de recommandation

L’un des associés de Cost House est intervenu directement avec l’équipe manageriale chargée de préparer le plan industriel. A raison d’une à deux journées par semaine pendant 4 mois il a partagé avec l’équipe son expertise pour construire un modèle de coûts fiable, élaborer et cadrer les scenarii, les modéliser et simuler les coûts résultants, puis les interpréter et les analyser. Au total une douzaine de scenarios ont ainsi été valorisés, représentant des centaines d’hypothèses différentes (choix make or buy, localisation des sites de production et logistiques, évolutions d’organisation, …) représentatives d’orientations stratégiques variées. L’utilisation d’un outil de simulation, Valoptia.ABB, a permis de gérer la complexité des calculs ; nous en avons retiré des résultats fiables et traçables, ce qui nous a permis de nous concentrer sur les analyses.

Il était aussi très important pour nous que les acteurs internes soient investis, qu’ils comprennent et s’approprient la démarche.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Le projet et cette approche originale nous ont rassurés dans nos prises de décision, en nous donnant des éléments économiques clés au travers de modèles de simulation pertinents et justifiables. La puissance des modèles de simulation de coût, associée à la connaissance opérationnelle du terrain, permet réellement de sécuriser les décisions. Elle constitue aussi un formidable outil pour challenger les décisions opérationnelles. Les options ainsi présentées ont été validées à l’issue de la mission et une partie des plans d’actions lancée immédiatement.