Atelier animé par Cost House sur le référentiel DFCG des coûts des fonctions transverses

A vos agendas : Cost House animera un atelier le mercredi 9 décembre 2015 sur le référentiel DFCG des coûts des fonctions transverses, à l’occasion du Financium qui se tiendra aux salons Hoche (Paris 8ème).

Un sujet qui concerne toutes les entreprises

Au regard de la compétition économique actuelle, les organisations ont largement travaillé sur l’efficacité de leurs processus métiers. Ainsi, les coûts directs sont sous contrôle permanent, et font l’objet d’actions d’amélioration continue. Reste que les charges des fonctions transverses représentent une part de plus en plus importante de la structure de coût d’une organisation, et ce, quelle que soit son activité.

Comment mesurer les coûts de fonctions transverses ? Comment piloter les actions de compétitivité ? Comment réaliser des benchmarks ?

C’est pour répondre à ces questions que Cost House a proposé à la DFCG de lancer un groupe de travail en 2014 dans l’objectif de construire un référentiel de coût des fonctions transverses. Ce groupe est constitué de nombreux professionnels issus de secteurs d’activités variés : industrie, assurances, environnement, média, restauration collective, fonction publique, enseignement supérieur.

Objectifs du référentiel

Le référentiel DFCG des coûts des fonctions transverses permet de :

 

  • Faciliter la construction de modèles économiques de type « Activity Based Costing »
  • Favoriser les benchmarks inter-entreprises
  • Standardiser les démarches de pilotage et de tableau de bord

 

Couverture du référentiel

Indépendamment des organisations et des choix de mise en œuvre de processus (organisations classiques, centres de services partagés internes, externalisation), le référentiel DFCG des coûts des fonctions transverses couvre les macro-processus suivants:

 

  • Pilotage de l’entreprise
  • Finance
  • Contrôle de gestion
  • Achats & Approvisionnements
  • Ressources humaines
  • Système d’information
  • Juridique & Fiscal
  • Marketing & Communication
  • Vente & Relation client
  • Moyens généraux, logistique et immobilier
  • Audit interne
  • Qualité & Développement durable

 

Un référentiel ouvert

Par opposition avec les approches « propriétaires » en « boîte noire » utilisées par certains acteurs, le référentiel DFCG a vocation à devenir un référentiel ouvert et public. Il reprend ainsi les clés du succès de démarches similaires, comme celle engagée depuis plus de 10 ans par le Cigref avec son modèle d’analyse de benchmarking des coûts informatiques.

Une ambition internationale

A travers la DFCG et ses partenaires, ce référentiel a pour ambition de dépasser les frontières hexagonales et d’être adopté à un niveau international.